Sur les étagères de la pharmacie … Monieux 1831-1832

Contexte: ces trois pages présentent un inventaire et les ventes de « médicaments » de la pharmacie communale de Monieux (Vaucluse) entre le 11 décembre 1831 et le 24 mars 1832.

***

Monieux, petit village rural du Vaucluse, ne compte ni médecin, ni pharmacien dans ses recensements de l’an XII et de 1836.

La loi du 21 Germinal an XI (11 avril 1803) encadre les officines. Deux articles en particulier, l’article 25 qui interdit à quiconque « d’ouvrir une officine de pharmacie, de préparer, vendre et débiter aucun médicament, s’il n’a été reçu suivant les formes voulues (diplôme); et l’article 27 qui prévoyait une dérogation à ce monopole pharmaceutique.

« Les officiers de santé établis dans des bourgs, villages ou communes, où il n’y aurait pas de pharmacien ayant officine ouverte, pourront (…) fournir des médicaments simples ou composés, aux personnes près desquelles ils seront appelés, mais sans avoir le droit de tenir officine ouverte. »

Probablement que les officiers de santé de la ville voisine de Sault étaient en charge de la distribution des médicaments de la pharmacie communale.

AD Vaucluse, Monieux GG8 1831-1832

Sirop de capillaire, utilisé pour la toux, les maladies de poitrine et les rhumes opiniâtres.

Onguent de la Mère ou onguent brun. Emplâtre, pansement « prenez du sain-doux, de beurre frais, de cire jaune, de suif de mouton & de litharge préparée, de chacun demi – livre; d’huile d’olive une livre: cuisez en brassant à la manière des emplâtres jusqu’à ce que votre matière prenne une couleur brune très – foncée »

Poudre de cantharides, insecte (coléoptère) réduit en poudre, aux propriétés aphrodisiaques et utilisée également comme pansement en cas de maladie de peau.

Pommade épispastique, qui provoque l’irritation de la peau, généralement suivie de vésication.

Sangsues: 36 sangsues vendues en 4 lots.

Pâte de jujube, utilisée en cas d’inflammation intestinale, de la gorge, des voies respiratoires ou encore des voies urinaires.

Moutarde utilisée pour soigner les rhumes

Farine de lin, traite la constipation, l’hypertension, l’ostéoporose et soulage les symptômes de la ménopause.

Thé impérial pour guérir les migraines, les aigreurs d’estomac et les problèmes de digestion.

Fleur d’oranger pour calmer les spasmes digestifs

Sirop de fleurs de pêcher, utilisé comme un laxatif doux

Sel de Nître ou salpêtre, utilisé comme diurétique.

Bijon, type de térébenthine, résine liquide coulant d’un pin

Sulfate de quinine connue pour ses actions contre les crampes

Tête de pavot, connue pour ses vertus sédatives

***

©AnticStore

Dans le stock, se trouvent aussi de la mousse de Corse, connue pour son action vermifuge, le baume du Commandeur, utilisé pour son pouvoir cicatrisant, des follicules de séné aux propriétés laxatives, le baume d’Opodeldoch, utilisé en frictions contre la douleur, du thériaque, un puissant contre-poison et du chlorure de chaux utilisé en désinfectant.

Signature copie

Pour aller plus loin:

photo de couverture ©AnticStore https://www.anticstore.com/exceptionnelle-collection-d-une-centaine-flacons-pharmacie-89-intacts–67234P

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s